J’ai pansexualite, l’amour au-dela des normes du genre

Ajouter aux favoris Aleksandra Nikitina / Anastasiia Dmitrieva

Couleurs pop, humour decale et mises en scene volontairement absurdes : placardee sur les cloisons de New York, la nouvelle campagne du website de rencontres branche OkCupid a de quoi detonner. Destine a fi?ter des celibataires dans absolument toute leur diversite (les calineurs, les vegetariens, les feministes. ), l’une des affiches cible plus precisement des pansexuels, avec un couple de deux individus non genres qui s’embrassent a travers une bulle de chewing-gum.

Un choix moins ideologique que strategique pour le specialiste du dating urbain, qui enregistre une augmentation de 84% du nombre d’utilisateurs se revendiquant pansexuel.le entre l’ete 2021 et l’ete 2020. Une meme maniere, OKCupid avance que Des specialistes ont deux fois plus de chances de retourner leurs coordonnees apres une conversation via l’application que des autres utilisateurs.

De quoi faire exploser les statistiques et la reputation d’une marque… ainsi que l’inciter plus que pas a rallier l’integralite des pansexuels d’la nation. Mais de qui parle-t-on exactement ?

Ni sexe, ni genre

Compose du prefixe “pan” qui, en grec, signifie l’integralite, l’etymologie du terme “pansexuel” permettra de le definir tel l’ensemble des identites, des pratiques ou des orientations et attirances sexuelles qui prennent en consideration le ou la mari dans son ensemble, ainsi, non dans une perspective exclusivement anatomique ou genree.

C’est du moins ce que nous explique Arnaud Alessandrin, sociologue du genre, des discriminations et de la sante a l’universite de Bordeaux. “Il s’agit d’un debordement des categories heterosexuelles classiques (homme-femme) ainsi que cisgenres (un homme masculin avec une femme feminine) puis homosexuelles, bisexuelles ou encore asexuelles”, precise-t-il.

Di?s que je suis attiree avec quelqu’un, je ne suis nullement attiree par son sexe ou par son genre. Je vais plus etre attiree avec un certain type de personnalites.

Concernant le commun des mortels peu eduque a J’ai diversite sexuelle, il est en mesure de s’averer ardu de saisir la nuance entre bisexualite, qui indique claque d’etre attire via des hommes comme ces dames, et J’ai pansexualite qui implique la faculte d’avoir des relations perso au milieu des deux genres. “Le terme de ‘bi’ sexualite regroupe, etymologiquement, une limite puisqu’il renvoie a l’existence binaire d’hommes et de femmes sans autres categories de genre ou de sexe ou d’identite possible. Or, nos mouvements trans, non-binaires ou queer montrent que nos pratiques sexuelles, les attirances sexuelles ou emotionnelles ainsi que nos orientations sexuelles ne vont pas pouvoir plus seulement se limiter a une dualite de corps”, nous explique l’auteur de l’ouvrage Deprivilegier le genre (Editions Double Ponctuation, 2021)

C’est aussi ce que nous explique Magalie*, 34 ans, qui se definit aujourd’hui comme pansexuelle apres des annees passees a se affirmer bisexuelle. “Depuis l’adolescence, je sors aussi bien avec des filles que des garcons”, lance-t-elle d’emblee, confiant bien ainsi avoir environ longues relations avec des femmes. “Mais a l’age adulte, quand j’ai commence a entendre le mot pansexuel, j’ai trouve que i§a designait de facon plus sensee ce que je ressentais : quand j’habite attiree par quelqu’un, je ne suis nullement attiree par le sexe ou par son genre. Je vais plus etre attiree avec un certain type de personnalites ou un http://besthookupwebsites.org/fr/skout-review certain type de physique”, detaille-t-elle.

En resume, une personne pansexuel peut se mettre en couple avec une nouvelle, en raison de qui elle est, physiquement et moralement, au dela meme de ses attributs genitaux ou genrees. “C’est plus une question de feeling qu’autre chose”, conclut Magalie.

VictoriaBar – getty images

Representations et coming out VIP

Et si la trentenaire parisienne a commence a “entendre parler” de ce terme, c’est avant bien grace a une mediatisation, l’orientation sexuelle en question ayant ete revendiquee via de multiples VIP au cours de la decennie passee telles que Miley Cyrus, Bella Thorne, Janelle Monae mais aussi Heloise Letissier, la chanteuse du groupe Christine and The Queens.

“Si la pansexualite est un sentiment qui n’est pas nouveau, « en parler » et « rendre visible » cette identite l’est », nous confirme le sociologue qui pointe l’importance d’une visibilisation d’une sexualite dans la capacite d’autrui a s’y identifier. “A n’en point douter, les representations ecraniques ou nos coming out de gens celebres participent du phenomene : ca ne le cree jamais, ca le rend possible. On voit une possibilite a pouvoir se dire « voici ce que j’eprouve » si d’autres rendent ces memes sentiments visibles, mettent des mots dessus. »

Si le commentaire reste recent, nous ne pouvons jamais affirmer pour autant que le sentiment de ne point appartenir ou etre attire avec un genre fixe et binaire, n’ait jamais existe avant aussi l’apparition du mot.

A l’image des questions de non-binarite, plusieurs detracteurs a toutes les relents conservateurs et queerphobes n’hesitent jamais, toutefois, a stigmatiser un « phenomene de mode”, la pansexualite dit selon plusieurs reactionnaires une pure invention en petit generation, biberonnee aux valeurs progressistes d’une pop-culture ou en proie a des phases d’explorations rebelles de leurs sexualite.

“Si le commentaire reste recent, nous ne pouvons nullement affirmer pour autant que le sentiment de ne point appartenir ou etre attire par un genre fixe et binaire, n’ait jamais existe avant aussi l’apparition du commentaire. Si les mots font consister des realites, l’absence de mots ne fera nullement s’evaporer les sensations”, explique le sociologue. “Par consequent, la pansexualite, au-dela du terme, ne est en mesure de se reduire a 1 phenomene generationnel, meme si dans sa visibilite actuelle et dans ses traductions culturelles (les series, nos stars…), c’est une appellation evidemment plus visible du cote des jeunes generations.”

C’est ainsi que le nombre de jeunes se definissant pansexuel ne cesse d’augmenter : on comptait 25% des personnes LGBTQ+ entre 13-17 annees se revendiquant comme tel en 2018 contre 14% l’annee precedente. (Chiffres : The Human Rights Campaign LGBTQ Youth Report). Mais, au-dela des prises de paroles de celebrites et leur amplification i  propos des reseaux sociaux, comment expliquer une disruption si forte du terme au detriment d’autres designations ? “Les reseaux sociaux paraissent au c?ur du phenomene : sur le profil Twitter l’individu peut faire une auto-narration qui n’existait pas avant (sinon dans des biographies ou des blogs) et cela cree litteralement des communautes qui se reconnaissent, partagent, s’epaulent et font consister votre terme, une telle orientation”, precise Arnaud Alessandrin.